Glaïeul

Nom binominal : Gladilous (genre)

Classification phylogénétique
Ordre : Asparagales
Famille : Iridacées

Les glaïeuls appartiennent au genre Gladiolus qui compte plus de 260 espèces.

Le nom glaïeul dérive du latin gladius, signifiant « glaive ». Il fait référence à la forme des feuilles.

La plupart des espèces sont originaires d'Afrique du Sud, mais on trouve aussi certaines espèces à l'état sauvage en Eurasie, autour du bassin méditerranéen et en Afrique de l'Est. Le glaïeul fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les jardins du domaine royal par le capitulaire De Villis, émis par Charlemagne.

Lorsque l’on évoque les vertus médicinales du glaïeul, on fait généralement référence aujourd’hui à l’espèce Iris versicolor. Il s’agit d’un glaïeul bleu appelé aussi iris des marais. C’est est une plante originaire d’Amérique du nord. Son utilité thérapeutique est reconnue dans les troubles de la digestion. Elle soigne les troubles gastriques et hépatiques. Elle a des propriétés laxatives et diurétiques, dépuratives et stimulantes des sécrétions biliaires.

Le glaïeul connait un emploi efficace dans certaines affections cutanées, telles que l'acné et l'eczéma. Cette plante traite les maux de gorge ainsi que les amygdales douloureuses.

Les principes actifs contenus dans le rhizome du glaïeul bleu sont des tanins et des triterpènes, de l'acide salicylique et de l'iridine, de l'amidon et de la résine.

Le glaïeul bleu fait partie de la pharmacopée traditionnelle des Amérindiens. Ils l'utilisaient pour ses vertus vomitives et purgatives, diurétiques et hépatiques, ils s'en servaient dans le traitement du choléra et des troubles des oreilles, des inflammations diverses et des rhumes ainsi que pour aider à la cicatrisation des blessures.

Hildegarde de Bingen préconisait cette plante pour soigner les calculs rénaux et le prostatisme (hypertrophie de la prostate), les affections cutanées et les troubles nerveux, les fatigues dites intellectuelles et les troubles de la mémoire.

Depuis 1999, le glaïeul est emblème du Québec, en remplacement du Lys blanc qui n'était pas originaire de la région.

La notoriété du glaïeul est ancienne puisqu'on le retrouve peint sur les fresques de Pompéi.