Benoîte commune

Nom binominal : Geum urbanum

Classification phylogénétique
Ordre : Rosales
Famille : Rosacées

La benoîte commune ou benoite commune (Geum urbanum), également appelée herbe de saint Benoît, herbe du bon soldat, benoîte urbaine est une plante herbacée vivace.

Elle se trouve dans toute la France continentale et en Corse, particulièrement dans les endroits frais tels que les haies, les sous-bois, les ourlets nitrophiles et seulement hygrophiles

Les fruits sont terminés par des crochets. A maturité, ils peuvent se fixer aux vêtements ou être disséminés par des animaux (zoochorie)

La tige grêle de la plante est  couverte de poils rudes, les feuilles sont lobées et dentées. Les racines ont une odeur de clou de girofle, due à la présence d'eugénol, principe actif de giroflier

Période de floraison : juin-octobre

Histoire

Jadis, la benoite commune était considérée comme une plante magique associée à la magie blanche. Au Moyen Âge l'Herbe du bon soldat était l'alliée des Soldats du Bon Dieu, ces moines exorcistes qui utilisaient la benoite pour chasser le diable et tous ses suppôts.

Utilisations alimentaires

Autrefois, on employait la racine desséchée pour remplacer le clou de girofle.

Dans le nord de l'Europe, on l'utilisait pour parfumer la bière, ou le vin par macération avec des zestes d'agrumes.

Les très jeunes feuilles au printemps peuvent être ajoutées aux salades mais elles deviennent rapidement trop riches en tanins et trop astringentes.

Propriétés médicinales

Ses feuilles et son rhizome sont astringents et vulnéraires du fait de l'huile essentielle et du tanin qu'ils contiennent, d'où ses usages traditionnels comme antihémorragique, antidiarrhéique, fébrifuge, styptique, pour soulager les maux de gorge ou les maux d'estomac.