Genêt des teinturiers

Nom binominal : Genista tinctoria

Classification phylogénétique
Ordre : Fabales
Famille : Fabacées

Le Genêt des teinturiers (Genista tinctoria) est un arbuste bas présentant un rhizome ligneux rampant qui porte des tiges herbacées aux feuilles caduques alternes et linéaires. Le fruit est une gousse déhiscente contenant des graines ovales plates de couleur fauve.

Caractéristiques

  •  Couleur dominante des fleurs : jaune
  •  Période de floraison : juin-septembre 
  •  Inflorescence : racème simple 
  •  Sexualité : hermaphrodite 
  •  Pollinisation : entomogame
  •  Fruit : gousse
  •  Dissémination : barochore
  • Habitat et répartition : landes atlantiques thermophiles, submaritimes

Origine

Le genêt des teinturiers croît à la lisière des bois, sur les coteaux incultes et au milieu des bruyères d'Europe centrale ; il est quelquefois cultivé.

Propriétés et usages

On utilise les sommités fleuries séchées. Leur saveur est légèrement amère et astringente

En médecine traditionnelle, le genêt des teinturiers est utilisé principalement comme diurétique et également comme laxatif ; il est aussi employé dans les douleurs rhumatismales et la goutte.

Le genêt des teinturiers est aussi appelé le genestrelle jaune ou l'herbe à jaunir. C'est à partir de sa racine que l'on obtient une teinture jaune. Les boutons floraux furent à une époque préparés comme les câpres.

Histoire

L'utilisation du genêt des teinturiers est attestée en Angleterre dès le XIIIème siècle. On l'utilisait pour teindre la soie, mais surtout les draps de laine.