Coriandre

Nom binominal : Coriandrum sativum

Classification phylogénétique
Ordre : Apiales
Famille : Apiacées

La coriandre cultivée (Coriandrum sativum) est une plante herbacée annuelle. Elle est aussi appelée "persil arabe" ou "persil chinois".

Le mot français « coriandre » est du genre féminin aussi bien lorsqu'il désigne la plante que le fruit (l'épice). L'étymologie courante fait dériver le mot du grec κόρις / kóris, « punaise », à cause de l'odeur de la plante.

La plante semble être cultivée depuis des temps très anciens : on en aurait trouvé des traces archéologiques remontant à environ 6 000 ans av. J. C., en Israël ; des méricarpes (environ un demi litre) ont été retrouvés dans le tombeau de Toutankhamon.

La coriandre fait partie des plantes dont la culture est recommandée par Charlemagne dans le capitulaire De Villis (fin du VIIIe siècle ou début du IXe).

La coriandre est une plante annuelle élancée, ramifiée, mesurant généralement en floraison de 30 à 60 cm. L'inflorescence, blanche ou rose-mauve très pâle, est typique des Apiacées : petites fleurs pentamères disposées en ombelles composées. Souvent confondus avec des graines, les fruits de coriandre ont un diamètre de quelques millimètres et sont creux et de couleur brun clair à beige. On consomme les feuilles, les fruits et les racines. Ces dernières sont surtout utilisées dans la cuisine asiatique, en particulier, en Thaïlande. Pilées avec de l'ail et du poivre, elles constituent un condiment de base. L'huile essentielle est utilisée dans la production alimentaire industrielle (boissons, boulangerie, charcuterie, currys…).

Plante médicinale

Elle est surtout connue pour ses propriétés digestives et carminatives. Elle entre couramment dans la composition des tisanes facilitant la digestion. Ses fruits sont traditionnellement employés dans le traitement des troubles digestifs (ballonnements, lenteur à la digestion, flatulences, spasmes). Pour cet usage, elle est officiellement classée comme plante médicinale en France et en Europe.

La coriandre est réputée stimulante, excitante. Elle est un des constituants de l'Eau de mélisse des Carmes, un remède tonifiant.

Consommée en grande quantité, elle pourrait avoir un effet narcotique. En Iran, elle est utilisée traditionnellement pour lutter contre l'anxiété et les insomnies.

On lui attribuait, dans l’Antiquité, des propriétés aphrodisiaques.