Bourrache

Nom binominal : Borago officinalis

Classification phylogénétique
Ordre : Boraginales
Famille : Boraginacées

La Bourrache ou Bourrache officinale est une espèce de plantes annuelles, assez communes en Europe. C'est une excellente plante mellifère.

Elle a une tige cylindrique, épaisse, dressée, hérissée de poils raides, de 20 à 60 cm de haut. Les feuilles alternes, à surface ridée, ont un long pétiole quand elles se trouvent à la base de la plante mais les feuilles supérieures en sont dépourvues. Toute la plante est recouverte de poils courts et fermes qui la rendent rude au toucher : c'est un des caractères de toute la famille des boraginacées.

Les fleurs sont disposées en une cyme recourbée en crosse. Le calice possède cinq sépales, la corolle possède cinq pétales égaux soudés à leur base. Chaque pétale porte un repli saillant à l'intérieur ; cinq étamines à longues anthères sont insérées sur la base de la corolle entre les pétales ; leur filet porte en dehors un appendice conique. Le pistil est constitué par deux carpelles soudés ; l'ovaire est creusé de deux loges contenant chacune deux ovules ; le style, au lieu de surmonter les ovaires, se détache de leur base. Le fruit est formé par quatre akènes, parfois moins, logés au fond du calice persistant. *

Propriétés et risques

Les feuilles sont riches en mucilage (11 %) et en nitrate de potassium et les graines sont riches en acides gras essentiels. Mais la bourrache contient également des alcaloïdes pyrrolizidiniques, aux propriétés hépatotoxiques dangereuses (augmentent le risque de tumeurs au foie). Il est donc déconseillé de consommer la bourrache de manière régulière et prolongée.

Usage culinaire

Les fleurs de bourrache et les jeunes feuilles se consomment traditionnellement à l'état frais (mucilage favorisant le transit intestinal). Le goût des fleurs rappelle la saveur de l'huître, alors que celui des feuilles rappelle celle, acidulée, du concombre. La plante peut agrémenter des omelettes, des salades. Elle est assez utilisée en Allemagne dans des potages froids. *

Usage thérapeutique

Par son mucilage, elle est supposée adoucissante, émolliente et expectorante, donc utilisée dans les catarrhes des voies respiratoires, la gastrite, les inflammations des muqueuses. Par la présence du nitrate de potassium, elle est supposée sudoripare et diurétique (elle augmente la production de l'urine).

L'huile obtenue par le pressurage des graines a une action calmante en usage externe sur les éruptions cutanées et autres dermatoses, eczéma, mais aussi herpès.

À l'époque romaine, les légionnaires étaient parfois dopés avant les batailles avec un vin aromatisé aux fleurs ou feuilles de bourrache.

Au Moyen Âge, la bourrache, était considérée comme une plante magique aphrodisiaque.