Asphodèle

Nom binominal : Asphodelus cerasiferus

Classification phylogénétique
Ordre : Asparagales
Famille : Asphodélacées

Les asphodèles sont des plantes vivaces monocotylédones. La plupart des espèces poussent autour du bassin méditerranéen et ont une prédilection pour les sols calcaires.

Dans l'Antiquité, l'asphodèle, appelé encore aujourd'hui poireau du diable, était souvent utilisé pour fleurir la tombe des morts, d'où la légende du Pré de l'Asphodèle, lieu des Enfers dans la mythologie grecque.

Le feuillage des asphodèles se présente sous la forme d'une rosette de feuilles étroites et linéaires, à extrémité pointue. De cette rosette émerge une tige nue portant une hampe florale plus ou moins ramifiée selon les espèces. On peut trouver, sur la même grappe, les fruits en bas, les fleurs épanouies au centre et les « boutons » en haut. La fleur de l'asphodèle est composée de six tépales blancs rayés et de six longues étamines à filet blanc. Ces dernières portent des anthères orange ou brunes. Les fruits sont des capsules rondes, vertes ou brun-orange, qui ressemblent à des petites cerises.

Dans l’Antiquité, les tiges des asphodèles, assemblées en gerbes, et les racines, comparées à des testicules, étaient consommées avec ses graines grillées en un plat raffiné qu'accommodaient les figues. Les racines des asphodèles, tubéreuses, sont comestibles. On peut les préparer comme les salsifis ou les pommes de terre. Elles ont des qualités gustatives appréciables. Elles contiennent du saccharose, du fructose et du glucose. Elles peuvent être utilisées en distillation et en panification, on peut en outre s'en servir pour la nourriture du bétail. Des propriétés diurétiques sont reconnues à toutes les asphodèles. Pulvérisées et appliquées en emplâtre, les racines soignent les enflures scrofuleuses cutanées. Une autre espèce, l'Asphodelus ramosus ou " Bâton Royal", a la réputation de posséder des propriétés antiseptiques.

Les asphodèlines ou "Bâton de Jacob" sont des plantes très vivaces voisines des asphodèles. Elles en différent par la couleur de leurs fleurs jaunes au lieu d'être blanches, ainsi que par la présence de feuilles sur les hampes florales.

On trouve beaucoup d’asphodèles à Saint-Avaugourd-des-Landes, en Vendée. Ils poussent spontanément, le long des routes. En patois local on les appelle "queue de singe" ou de "queue de rat". Leur pousse est très rapide et annonce le retour du printemps et des beaux jours.