Artichaut

Nom binominal : Cynara cardunculus var. scolymus

Classification phylogénétique
Ordre : Astérales
Famille : Asteracées

L’artichaut est une plante dicotylédone. C’est un chardon domestiqué et cultivé. On désigne sous le nom d'artichaut à la fois la plante entière et sa partie comestible, l'inflorescence en capitule, appelée aussi tête d'artichaut.

La partie comestible est un capitule, inflorescence récoltée avant que les fleurs ne se développent. Ce qu'on appelle fond d'artichaut est le réceptacle floral de cette inflorescence ; quant aux feuilles, dont on consomme la base, ce sont les bractées de l'involucre. Lorsqu'on laisse l'artichaut se développer, il se forme à son sommet une « fleur » dont la couleur varie du bleu au violet. Comme l'artichaut est une plante composée, il ne s'agit pas d'« une » fleur, mais d'un ensemble de fleurs (les capitules). Chaque fleur (ou fleuron) se présente sous forme d'une touffe de poils appelée aigrette ayant un minuscule ovaire (futur fruit) à sa base. C'est l'ensemble de ces fleurons qui constitue le foin — également appelé barbe — des artichauts que l'on consomme.

Histoire

Une plante nommée cynara était connue des Grecs et des Romains. On lui a attribué des pouvoirs aphrodisiaques. Il semble que l'artichaut que nous connaissons ne soit apparu en Europe qu'à la fin du Moyen Âge, et qu'il s'agisse d'un chardon transformé par sélection. Il serait originaire d'Afrique du Nord, d'Égypte ou d'Éthiopie. Sa culture est mentionnée en Italie du Nord à partir du XVe siècle.

La tradition veut que son introduction en France soit liée à Catherine de Médicis, qui était très friande de fonds d'artichauts. Elle en apporta de son Italie natale lorsqu'elle épousa le futur roi de France, Henri II. Les explorateurs français et espagnols l'exportèrent en Amérique.

Propriétés médicinales

Les parties comestibles d'artichauts sont classées devant tous les autres légumes et à égalité avec les baies rouges (canneberges, mûres, myrtilles) comme antioxydant. Le "fond" d'artichaut est le légume le plus riche en polyphénols totaux de notre alimentation, devant le persil et le chou de Bruxelles L'artichaut contient des molécules qui stimulent la régénération des tissus hépatiques. Il aide à l’élimination urinaire et digestive. Il favorise l'élimination rénale de l'eau.