Aneth

Nom binominal : Anethum graveolens

Classification phylogénétique
Ordre : Apiales
Famille : Apiacées

Origine du nom

Aneth vient du latin anethum, emprunté au grec ἄνηθον - anêthon, et graveolens qui signifie en latin « d'odeur forte » (mot composé de « gravis » - lourd, fort et « olens » - sentant).

Nom commun : aneth, fenouil bâtard, faux anis, fenouil puant.

L’aneth est cultivé comme plante condimentaire pour ses feuilles et ses graines très aromatiques. Le nectar de ses fleurs est très apprécié des abeilles. C'est une plante annuelle à tige lisse, de 80 à 150 cm avec un étalement d'une trentaine de centimètres. Les feuilles sont très découpées, fines, filiformes, de couleur vert bleuté. La floraison produit des ombelles terminales à fleurs jaune verdâtre parfumées. Chaque fleur a 5 pétales jaunes et 5 étamines. Les graines sont petites (2,5 mm), ovales, aplaties à côtes proéminentes, de couleur brune ; elles se scindent en deux au séchage et sont matures en août-septembre.

L’aneth est mentionné dans l'Évangile de Matthieu : « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, qui payez la dîme de la menthe, de l'aneth et du cumin, mais avez abandonné ce qu'il y a de plus important dans la loi ! ».

Il fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les domaines royaux par Charlemagne dans le capitulaire De Villis (fin du VIIIe ou début du IXe siècle).

Usage culinaire

C'est une épice très utilisée en Europe centrale et orientale. Les feuilles, fraîches ou séchées, sont employées pour aromatiser différentes préparations culinaires, notamment les salades, les poissons, les viandes, les sauces ou les soupes froides, comme le Tarator. Les graines servent pour parfumer liqueurs et confitures.

Usage thérapeutique

Ses propriétés sont aussi stomachiques, digestives, apéritives, carminatives, antispasmodiques, diurétiques, anti-inflammatoires, galactagogues (lactation), calmantes et préparant au sommeil.

• Utilisé en infusion, l'aneth constitue un stimulant du système digestif.

• Ses graines, en infusion, permettent d'arrêter hoquet, mal de tête et toux des enfants.

• Autres indications : dyspepsie, vomissements d'origine nerveuse, flatulences, insuffisance hépatobiliaire, aide la lactation, gaz intestinaux, météorisme abdominal, borborygme, spasmes, crampes et en tant qu'antiseptique intestinal.