Acanthe

Nom binominal : Acanthus mollis

Classification phylogénétique
Ordre : Lamiales
Famille : Acanthus mollis

L'acanthe à feuilles molles est connue pour ses feuilles ayant servi de motif architectural, par exemple sur les chapiteaux corinthiens. C'est une espèce d’acanthes très fréquente sur le pourtour méditerranéen.

Appareil végétatif

L'acanthe molle est une plante de 30 à 80 cm de hauteur, mais pouvant atteindre 1,50 m, inflorescence comprise. Ses feuilles sont grandes (30 à 60 cm de long), opposées, d'un vert profond, luisantes, molles au toucher. Elles sont divisées en plusieurs lobes dentés mais non épineux (contrairement à Acanthus spinosus).

Appareil reproducteur

La floraison survient, chez cette espèce, entre mai et août. L'inflorescence est un long épi cylindrique, en fait une cyme unipare hélicoïde de 30 à 40 cm, portant de nombreuses fleurs bisexuées. Chaque fleur est entourée par trois bractées, la bractée centrale étant découpée et épineuse et de plus grande taille que les deux autres. Le calice présente deux lèvres, dont la supérieure, assez longue et formant une sorte de "casque" au-dessus de la corolle, est souvent teintée de violet sur le dessus. La corolle se réduit à une lèvre inférieure blanche, veinée de rose pourpre, à trois lobes pendants ; la fleur peut atteindre 5 cm de long. Les 4 étamines sont soudées à la corolle et ressemblent à de minuscules brosses à habit. L'ovaire est supère, il contient deux carpelles. La pollinisation est entomogame. La fleur est constituée de telle façon que seuls les abeilles ou bourdons assez gros pour forcer le passage entre le sépale supérieur et la lèvre inférieure peuvent atteindre le nectar au fond du tube. Le fruit est une capsule loculicide de forme ovoïde contenant deux à quatre grosses graines noires à maturité. Le mode de dissémination des graines est l'autochorie.

Pharmacopée

• Composants chimiques : mucilage, tanin, glucose, substances pectiques

• Parties utilisées : feuille, racine

• Utilisation : infusion, trituration, extrait liquide, cataplasme

• Propriétés : émollient, astringent, vulnéraire, détersif

Les feuilles broyées ont été utilisées comme cataplasme pour soulager les brûlures.