Violette

Nom binominal : Viola odorata

Classification phylogénétique
Ordre : Malpighiales
Famille : Violacées

Viola est un genre de plantes herbacées vivaces. Les violettes sont parfois appelées « herbes de la Trinité ».

Selon le positionnement des pétales, les espèces sont appelées « violettes » ou « pensées ». Dans tous les cas, les fleurs sont zygomorphes à 5 pétales.

On nomme l'espèce, violette ou pensée, en fonction de la disposition des pétales (la « violette fait la tête », la « pensée sourit », selon la position des deux pétales latéraux tournés respectivement vers le bas et vers le haut) :

  •  les violettes ont deux pétales vers le haut et trois vers le bas (le cœur de la corolle) ;
  •  les pensées ont quatre pétales vers le haut (les deux pétales latéraux étant rapprochés des deux supérieurs) et un vers le bas. Le cœur de la corolle est jaune.

De nombreuses variétés ont été sélectionnées par l'homme, dont la Violette de Toulouse (emblème de la ville de Toulouse) qui fait partie de la famille des violettes de Parme, variété de violettes à fleurs doubles.

Utilisation des violettes parfumées (viola odorata, violette de Toulouse, etc.)

  • En confiserie, pour les bonbons à la violette élaborés à partir de fleurs fraîches cristallisées dans le sucre. Ils sont une spécialité de Toulouse.
  • En pâtisserie, pour la confection de sirops.
  • En cuisine, dans les salades de fruits, farces de volailles et pâtés de viandes. 
  • En parfumerie, pour le célèbre parfum de violettes (on prête à son parfum envoûtant et suave un pouvoir aphrodisiaque). •
  • Jadis, dans le domaine de la santé, pour soigner les maux de tête, l'insomnie et la mélancolie. On soignait aussi l'acné et les infections de la peau.

Les violettes dans la mythologie grecque

Dans la mythologie, la nymphe Io fut aimée de Jupiter. Mais les amours de celui-ci furent une fois de plus contrariées par son épouse Junon, qui se vengea en changeant sa rivale en blanche génisse. Ainsi métamorphosée, Io errait tristement lorsqu’elle vit sortir de terre des petites fleurs qui tournèrent leurs corolles vers elle. Elle reconnut en elles les pensées de ses amis venus la consoler.

Un autre mythe jouant sur l'étymologie populaire du nom de la fleur raconte que des nymphes ioniennes avaient offert des violettes (appelées ion en grec) à Io qui avait guidé une colonie vers l'Attique.

Un autre récit mythique fait de la violette une fleur funéraire, car Proserpine en cueillait quand elle fut enlevée par Hadès et transportée aux enfers.