Soja

Nom binominal : Glycine max

Classification phylogénétique
Ordre : Fabales
Famille : Fabacées

Le soja, soya, pois chinois ou haricot oléagineux, est une espèce de plante annuelle, originaire d'Asie de l'Est.

Il en existe de nombreuses variétés, se différenciant notamment par le port (des plantes grimpantes ou rampantes), la couleur des graines, la période de floraison.

Les tiges dressées ont une longueur de 30 à 130 cm et les feuilles sont trifoliolées. Les fruits sont des gousses velues, longues de 3 à 8 cm. Comme chez le haricot, les deux premières feuilles sont entières et opposées. Les feuilles tombent avant que les gousses ne soient arrivées à maturité.

Les fleurs, blanches ou pourpres, de petite taille, presque inaperçues, apparaissent à l'aisselle des feuilles, groupées en grappes de trois à cinq. Elles sont hermaphrodites et autogames, mais la pollinisation croisée est parfaitement possible.

L'appellation « soja jaune » fait toujours référence à Glycine max.

Les variétés et formes à graines jaunes sont les plus courantes.

Étymologie

Le mot « soja » dérive d'un mot chinois, par l'intermédiaire du néerlandais, emprunté lui-même au japonais shoyu (« sauce soja »).

Histoire

Le soja constitue une ressource économique importante depuis au moins 5 000 ans. Le plus proche parent vivant du soja est Glycine soja, une légumineuse originaire de Chine centrale. Selon un ancien mythe chinois, en 2853 av. J.-C., l'empereur légendaire Shennong proclama que cinq plantes étaient sacrées : le soja, le riz, le blé, l'orge et le millet.

La culture du soja a longtemps été confinée principalement à la Chine, mais s'est peu à peu étendue à d'autres pays au cours du deuxième millénaire.

Alimentation et santé

L’intérêt diététique du soja est d'être une source protéique non carnée. Il renferme une grande quantité de protéines, de glucides, de lipides, de vitamines A et B, de phosphore, de potassium, de calcium, de magnésium, de zinc et de fer. La lécithine de soja extraite de la graine renferme de nombreux acides gras polyinsaturés essentiels, utiles dans la lutte contre le mauvais cholestérol LDL.

Le soja contient des isoflavones. Ce sont des phyto-oestrogènes, c'est-à-dire des substances présentant des similarités avec l'oestrogène ; ils entraînent ainsi des effets dits oestrogéniques. Ce sont ces derniers qui jouent un rôle dans le soulagement des maux de la ménopause.

Aux Etats-Unis, les produits contenant au moins 6,25 g de protéines de soja sont considérés par la FDA comme des produits de santé participant à la prévention des risques cardio-vasculaires.