Rose trémière

Nom binominal : Alcea rosea

Classification phylogénétique
Ordre : Malvales
Famille : Malvacées

La Rose trémière, Passe-rose, Passerose est une espèce de plantes vivaces. Elle est aussi parfois appelée Rose papale ou Alcée rose.

Le nom de rose trémière ou rose de trémière serait une altération de « rose d'Outremer », attesté dès 1500, la plante aurait été rapportée de Chine ou du Levant à la fin du Moyen Age, lors de l'expansion ottomane en Europe. Elle est encore appelée primerose.

Elle est cousine des hibiscus, lavatère, mauve, guimauve, d'où son autre nom de « guimauve rose ».

De port érigé, peu ramifiée, la plante a un feuillage caduc, les feuilles orbiculaires et palmatilobées possédant de 5 à 7 lobes, leur base est cordiforme, leur pédoncule pubescent et leurs marges crénelées. La tige vert clair est pubescente.

Les oléoplastes contiennent en grande quantité de l'acide ricinoléique. L'inflorescence est une grappe spiciforme et terminale. Les très grandes fleurs (pétales de 3-5 cm, jusqu'à 12 cm lorsqu'elles sont ouvertes) ont l'aspect de gros pompons ou en corolles simples aux teintes très variées : blanc ou jaune, rose, pourpre, violet, orange… riches en nuances. Il existe même des variétés Nigra (noires, en fait violet très foncé dû une forte concentration d'anthocyanes). Plus elles sont sombres, plus elles contiennent de pigments et de tannins, et présentent davantage de propriétés médicinales.

Usage alimentaire

Les feuilles très tendres, mucilagineuses, sont comestibles crues, comme les jeunes pousses, ou cuites comme des plantes potagères. La plante est parfois encore cultivée comme légume en Égypte. Les bourgeons floraux et les fleurs, également comestibles, sont consommés en salade mais aussi en tisane, à partir de pétales séchés. Les pétales d'Alcea rosea nigra étaient jadis utilisés pour colorer les tisanes et les vins fraudés (coupage avec des vins teinturiers obtenus avec de la tisane de rose trémière). On peut obtenir de l'amidon à partir de la racine broyée et lavée à l'eau.

Propriétés médicinales

La rose trémière présenterait des vertus médicinales similaires à la guimauve officinale. Cependant, ses effets sont probablement moins importants.

La plante disposerait d'une action adoucissante, émolliente et antiglaireuse. Ses extraits auraient une certaine efficacité contre la lithiase urinaire. Ils seraient immuno-modulateurs, anti-ulcéreux.