Sarriette

Nom binominal : Satureja hortensis

Classification phylogénétique
Ordre : Lamiales
Famille : Lamiacées

La Sarriette, parfois appelée Pèbre d'ai ou Pèbre d'ase (qui signifie en provençal « poivre d'âne » à cause de ses vertus) ou poivrette (en Valais, en Suisse romande), est un genre de plantes vivaces aromatiques, que l'on trouve notamment sur les bords des chemins méditerranéens.

Elle est aussi connue sous les noms de savourée, de sadrée et d'herbe de Saint Julien.

Il existe deux espèces principales de sarriettes. Elles appartiennent toutes deux au genre Satureja:

  •  la sarriette des jardins ou sarriette commune: Satureja hortensis L., qui est une plante annuelle ; 
  • la sarriette des montagnes ou sarriette vivace: Satureja montana L., qui est un sous-arbrisseau.

Ces deux espèces sont utilisées comme plantes aromatiques (notamment pour les grillades), condimentaires et médicinales.

Jadis la Satureia hortensis était considérée comme une plante magique aphrodisiaque. Selon Dioscoride, "la sarriette émeut la luxure". Son nom, par association d'idées avec Satyre, le dieu aux pieds de bouc, toujours prêt à une galanterie, a renforcé cette idée.

Elle fait partie des plantes dont la culture est recommandée dans les domaines royaux par Charlemagne dans le capitulaire De Villis (fin du VIIIe ou début du IXe siècle).

Utilisation condimentaire

Les feuilles sont utilisées comme condiment depuis l'Antiquité, à la fois pour relever les grillades, les sauces et les légumes et comme aide à la digestion pour éviter les ballonnements et les gaz, d'où son nom allemand de Bohnenkraut ou herbe aux haricots.

Propriétés médicinales

Les feuilles et les sommités fleuries sont digestives, stimulantes, antiseptiques et antiputrides. Elles seraient aussi vermifuges.

Des études ont montré l'activité bactéricide et antiparasitaire de l'huile essentielle de sarriette (Satureja montana L.). Les résultats de ces études ont permis de classer l'essence de cette plante aromatique parmi les huiles essentielles majeures. Elle soigne les rhumes.

La puissance antivirale de la sarriette fait d'elle une plante de choix contre toutes les infections respiratoires. Outre sa couverture antiseptique, elle offre une bonne protection immunitaire. Elle lutte contre la fatigue et le stress. Les phénols, comme le carvacrol et le thymol, augmentent la production de corticosurrénales, dont le taux de cortisol, qui permet de réguler la fatigue, le stress, le système immunitaire.