Pimprenelle

Nom binominal : Sanguisorba minor

Classification phylogénétique
Ordre : Rosales
Famille : Rosacées

 La pimprenelle ou petite pimprenelle (Sanguisorba minor ou Poterium sanguisorba) est une plante herbacée vivace. Elle est commune à toute l'Europe, des prés secs, surtout sur sol calcaire.

Ses feuilles, surtout basales, sont pennées (jusqu'à 12 paires de folioles arrondies dentées). Les fleurs sont très petites et denses, en têtes globuleuses (épis), les supérieures femelles avec des styles rouges, les inférieures mâles avec des étamines pendantes aux anthères jaunes.

La pimprenelle est une plante polygame : un même pied porte à la fois des fleurs unisexuées mâles, d'autres unisexuées femelles et encore d'autres hermaphrodites.

Étymologie du nom scientifique (genre Sanguisorba) : du latin sanguis : sang, sorbere : humer, absorber ; faisant référence aux propriétés hémostatiques de la plante, liées aux tanins contenus dans sa racine.

Cuisine

Les feuilles ont un goût de concombre caractéristique ; elle est pour cela parfois utilisée pour agrémenter les salades ou pour agrémenter les plats en sauce, avec d'autres fines herbes.

Usage médicinal

La pimprenelle est utilisée en usage interne, notamment pour ses propriétés astringentes, anti-diarrhéiques, diurétiques, digestives et toniques, ainsi qu'en usage externe, pour ses propriétés astringentes, cicatrisantes et hémostatiques.

Son usage est déconseillé à la femme enceinte.

Les principes actifs de la pimprenelle sont entre autres : flavonoïdes, vitamine C, acide ursolique, tanins (racines).

Autres espèces

Outre la petite pimprenelle (Sanguisorba minor) :

• Grande pimprenelle ou Pimprenelle officinale (Sanguisorba officinalis)

• Pimprenelle épineuse (Sarcopoterium spinosum)