Lyciet (Goji)

Nom binominal : Lycium barbarum

Classification phylogénétique
Ordre : Solanales
Famille : Solanacées

Le lyciet commun ou lyciet de Barbarie est un arbuste largement répandu en Europe méridionale et en Asie.

Les lyciets qui étaient connus dans la pharmacopée antique du monde gréco-latin. Le terme français lyciet vient du latin lycium et du grec lukion (λυκιον) « arbrisseau épineux de Lycie ».

Le terme de goji a été fabriqué par un ethnobotaniste nord-américain, du nom de Bradley Dobos, passionné de médecine tibétaine. Il s'est imposé dans les années 1980, grâce aux ventes de ses baies aux Etats-Unis.

Le lyciet commun est un arbuste qui peut atteindre 3 m de haut, très rameux, un peu épineux. La fleur portée par un pédicelle comporte un calice campanulé de 4-5 mm, généralement à 2 lobes et une corolle pourpre avec un tube de 8-10 mm et des lobes plus courts. Le fruit est une baie rouge plus ou moins orangé, oblongue, développant des saveurs suaves un peu âpres. Elles murissent d'août à octobre.

Histoire

Dans l'Épopée de Gilgamesh, composée autour du IIe millénaire av. J.-C., le dieu Uta-Napishtim, poussé par sa femme, révèle à Gilgamesh l'existence d'une plante de la vie qui lui donnera l'immortalité : le lycium.

Au IVe siècle avant notre ère, le botaniste grec, Théophraste puis au Ier siècle, Dioscoride et Pline l'Ancien ont décrit des arbustes épineux que l'on pense être des arbustes du genre Lycium.

Pline par exemple, décrit trois espèces de rhamnos : « Une autre espèce sauvage est plus foncée et légèrement rougeâtre, et porte des sortes de bourses. Avec sa racine bouillie dans de l'eau, on fait un médicament appelé lycium » (H.N. XXIV, 124)

Utilisation alimentaire

Les baies séchées de lyciet commun contiennent de manière notable des vitamines B1, B2, B6, et E et des minéraux intéressants (zinc, fer, cuivre, calcium, germanium, sélénium et phosphore).

La teneur en vitamine C est comparable à celle de la pulpe fraîche de citron ou d'orange

Précautions :

Il est souhaitable de consommer les baies séchées après qu'elles ont été cueillies bien mûres. Les baies fraîches contiennent de la solanine (un alcaloïde toxique). Lorsqu’elles sèchent, la solanine a tendance à se dissiper.

En Chine, pour « renforcer son QI et nourrir son foie et ses reins », on conseille de consommer les fruits de lyciet dans des soupes, des bouillies avec du riz ou dans des plats de légumes et de poulet.

On peut aussi faire infuser les baies avec du thé ou des fleurs de chrysanthème. Comme « fortifiant », on trouve aussi une liqueur de goji, obtenue en faisant macérer des fruits de goji et du ginseng une quinzaine de jours dans de l'alcool blanc.

Utilisations médicinales

En Médecine traditionnelle chinoise, le fruit séché est réputé :

  •  tonifier le rein et l'essence (jing)
  •  nourrir le foie et améliorer la vue.