Lupin

Nom binominal : Lupinus (genre)

Classification phylogénétique
Ordre : Fabales
Famille : Fabacées

Les lupins constituent un genre regroupant de très nombreuses espèces.

Elles sont annuelles ou vivaces, herbacées ou ligneuses. Elles se caractérisent notamment par la richesse en protéines de leurs graines (jusqu'à 50 %).

Mais beaucoup de ces espèces sont toxiques, du fait de la présence d'alcaloïdes, notamment dans les graines.

Les lupins ont des feuilles composées palmées. Le nombre de folioles varie de 5 à 11.

Alimentation humaine

Le lupin un légume sec plat. Il était consommé par les Égyptiens, les Mayas et les Incas. Certaines variétés comme le lupin jaune amer nécessitent un trempage prolongé dans de l'eau salée avant consommation. Ce lupin doit être cuit plusieurs heures pour éliminer les alcaloïdes comme la lupinine. Après la cuisson, on doit encore le faire tremper dans de l'eau froide salée pendant une semaine, en renouvelant l'eau deux fois par jour. En cas de mauvaise préparation, la toxicité demeure. Le lupin blanc, couramment cultivé depuis la Grèce antique, ou le lupin jaune doux ne contiennent par contre pas ou très peu d'alcaloïdes. Le lupin peut être consommé sous forme de graine saumurée, appelée tramousse.

La farine de lupin, que l'on trouve dans les magasins bio, peut être utilisée avec profit dans la confection de différents plats. C’est un substitut intéressant pour les végétariens (son pouvoir émulsifiant lui permet même de remplacer tout ou partie des œufs dans une recette), les diabétiques ou encore les intolérants au gluten.

Les graines de lupin peuvent être utilisées dans l’industrie agro-alimentaire comme émulsifiant biologique ; elles peuvent compenser le manque de lysine de la farine de blé dans les produits céréaliers ; elles peuvent se substituer aux œufs dans les produits destinés aux personnes allergiques aux œufs.

Utilisation médicinale

Le lupin est une plante médicinale. Occasionnellement, il est utilisé pour ses propriétés résolutives, calmantes et émollientes.

On utilise la farine de lupin en cataplasme pour soigner les abcès et furoncles

Alimentation animale

La culture du lupin s'est sensiblement développée pour l'alimentation animale (bétail et volailles) dans les dernières décennies, grâce à la sélection de lupins « doux » à très faible teneur en alcaloïdes.

Le lupin comme engrais vert

Le lupin récupère l'azote de l'air, le recycle dans le sol et limite les apports d'engrais pour les cultures suivantes ; c'est un engrais vert. Il permet également de produire le lupinex, fertilisant naturel et protecteur.