Lotier corniculé

Nom binominal : Lotus corniculatus

Classification phylogénétique
Ordre : Fabales
Famille : Fabacées

Le lotier corniculé est une plante herbacée vivace couramment cultivée comme plante fourragère. Corniculé vient de cornu. C’est une allusion aux gousses de la plante qui ressemblent à de petites cornes.

Le lotier est communément connu sous le nom de pied de poule, pois joli, sabot de la mariée, sabot du petit Jésus, trèfle cornu, cornette, fourcette, pantoufle, pantoufle du petit Jésus, petit sabot...

C'est une plante basse, plutôt couchée, aux feuilles à trois folioles, ovales, les stipules situées à la base y étant semblables.

La tige est pleine, ce qui permet de le distinguer d'un autre lotier très commun, le lotier des marais (Lotus pedunculatus Cav.).

Les fleurs jaunes ou jaune-orangé sont en petites têtes.

Utilisation agricole

C'est une plante fourragère cultivée qui entre dans la composition des mélanges de semences pour prairies mixtes graminées-légumineuses.

Utilisation médicale

Autrefois, on utilisait le lotier corniculé comme calmant ou somnifère. Aujourd'hui, nous savons que la substance active est l'acide cyanhydrique, toxique pour l'homme. La consommation du lotier corniculé en infusions ne peut donc être conseillée qu’avec modération. A haute dose, elle pourrait même être mortelle (il suffirait d’une quinzaine de tasses d'infusion dans une journée).

Lotus corniculatus var. japonicus (Lotus japonicus) est une variété de lotier corniculé devenue une plante modèle pour les études du génome des légumineuses, en particulier en ce qui concerne la symbiose mycorhizienne à arbuscules et à rhizobium. La petite taille (environ 470 Mb) de son génome, diploïde avec six chromosomes haploïdes, et un cycle de vie court (environ deux à trois mois) en font une plante facile à étudier.

Intérêt entomologique

Ses petites feuilles nourrissent les chenilles de douze espèces de papillons, dont quatre azurés parmi lesquels certains sont menacés. Il est mellifère et butiné par les abeilles et autres insectes. Sa présence est donc utile à la préservation de cette diversité entomologique.