CHRONIQUE BOTANIQUE N°39 JEU DE PRINTEMPS 2020

CHRONIQUE BOTANIQUE N°39   JEU DE PRINTEMPS 2020
 Le confinement ne me permet pas de vous inviter à une longue promenade dans un parc de notre ville et vous présenter une plante qui aurait attiré mon attention. Mais j’ai la chance d’avoir autour de ma maison un jardin qui est déjà bien fleuri. Pourquoi ne pas organiser une super-devinette ? Dans chaque chronique je vous demande de deviner une plante. Aujourd’hui je vous en présente 11. Dans un but très spécial :
Il s’agit de trouver le nom à 11 lettres d’un petit arbuste de mon jardin. Il n’est pas très répandu. La seule chose que je vous livre, c’est son appartenance à la famille des hamamélidacées.
                              
         /1… /2…/3…/4…/5…/6…/7…/8…/9…/10…/11…/
          
Il faut vous munir d’une feuille de papier et d’un crayon. Vous marquerez sur la feuille les 11 cases comme ci-dessus.
Je vous montrerai ensuite 11 photos de plantes de mon jardin. Vous allez les identifier, puis noter les 11 noms de ces plantes. Chaque nom occupera une ligne. Pour chaque plante, je vous dirai quelle lettre il faudra retenir (la 3°, la dernière, la première etc.). Vous soulignerez la lettre trouvée, puis remplirez les 11 cases prévues. Nous utiliserons les noms français,parfois le nom français coïncide avec le nom latin.
Nota : cliquez au centre de chaque image pour l'avoir plein cadre
 
Photo N°1

CB 39-01
Retenez la lettre 3

C’est presque la dernière fleur de ce genre cette année. Vous voyez aussi les pétales d‘une fleur abritant de gros fruits. Ces plantes répandent beaucoup de semences qui sont transportées par les fourmis partout dans le jardin. Si l’on en possède différentes espèces,  les plantes s’hybrident facilement.
 
Photo N°2

CB 39-02
                                                  Retenez la lettre 5
Ceci n’est pas un artichaut ! Mais une plante de la même famille. Elle va développer des fleurs violettes sur une très haute tige. On peut les sécher pour des bouquets secs, mais on peut aussi les manger. La plante est très décorative à cause de ses grandes feuilles argentées. 
 
Photo N°3
 
CB 39-03     
Nom français en trois mots. Retenez la dernière lettre du premier mot.

Il s’agit ici d’une espèce qui fleurit assez tardivement. Elle est dépourvue d’épines qu’on trouve chez la plupart des plantes de ce genre. Avec un peu de courage, on peut utiliser ses fruits pour en faire une délicieuse confiture.
 
Photo N°4            
 
CB 39-04
                                                                                                         Retenez la lettre 5

Ma première plante de cette espèce provient d’un jardin de la Cité Plantagenêt où elle poussait en abondance. Comme les nouvelles plantes sont souvent pour ou contre la terre de mon jardin, j’étais très sceptique. Mais elle fait merveille et se ressème avec plaisir. La longévité de sa floraison est une de ses grandes qualités
 
Photo N°5  
 
CB 39-05          
Retenez la lettre 2
Vous reconnaissez les fleurs jaunes mais vous êtes étonnés du feuillage rouge bordeaux ? C’est que je n’ai pas coupé les feuilles de l’année dernière parce que celles-ci passent bien l’hiver, donnent de la couleur au jardin et font un magnifique contraste quand les nouvelles fleurs apparaissent. Ma méthode oblige les nouvelles feuilles vertes à pousser très haut.
 
Photo N°6         
CB 39-06
Retenez la dernière lettre

Dans la plupart des jardins, cette espèce forme un beau tapis bleu et attire par sa luminosité tous les regards. Chez moi hélas, la plante s’éparpille en petits groupes de 2 à 5 fleurs dans un cercle d’un mètre ou deux. C’est dommage. Je me demande si c’est encore l’œuvre des fourmis qui aimeraient aussi ces graines ou le caprice d’une autre bête qui disperserait les bulbes ?

Photo N°7
 
CB 39-07         
                                           Retenez la dernière lettre
Cette plante est une des 50 espèces que compte le genre. La photo montre bien les longues tiges qu’on utilisait autrefois pour fabriquer des balais. On raconte au Mans l’histoire du comte du Maine qui portait cette plante sur son casque
.
Photo  N°8           
 
CB 39-08
Retenez la première lettre

La plante ne fleurit pas encore. Mais ce sont surtout ses grandes feuilles en forme de lance qui nous enchantent par leur beau dessin blanc au niveau des nervures principales. Dans quelques semaines les fleurs en forme de cornet vert se dresseront et seront suivies de fruits rouges, très toxiques. A supprimer si des jeunes enfants jouent dans le jardin.

Photo N°9              
 
CB 39-09
Retenez la lettre 6

Ce n’est pas un myosotis (dont les feuilles sont très différentes), ni un brunnera (qui est plus haut et fleurit plus tard). J’ai lu quelque part que Marie-Antoinette avait truffé les bosquets du Petit Trianon de notre plante N°9. C’est un magnifique et robuste couvre-sol qui fleurit depuis début mars.

Photo N°10            
 
CB 39-10
Retenez la lettre 2

Voici une plante dont les feuilles et tiges sont couvertes de petits poils doux et de jolies taches blanches. Les fleurs semblent être bicolores, elles sont d’abord roses, puis virent au bleu-violet. On peut rencontrer cette plante encore dans nos forêts de feuillus
.
Photo N°11  
CB 39-11
      
Retenez la lettre 4

 Cet arbuste est un des plus précoces. Il fleurit dès février et embaume mon pas de porte. J’ai remarqué que mes visiteurs cherchent d’où vient le parfum intense et ne le trouvent pas tout de suite car la couleur pâle des fleurs les déçoit.
 
Voilà, c’est fini. Vous avez une semaine si vous n’avez pas encore trouvé. Le webmaster vous mettra les noms des 11 plantes et une photo de l’arbuste recherché sur le site, soit le jeudi 9 avril
J’espère que vous avez pris goût au jeu botanique. En septembre, lors d’EC&J,  nous organiserons un nouveau jeu botanique en plein air bien sûr et dans la Cité Plantagenêt. Pensez-y, maintenant que vous êtes bien entraînés !
 
 
SOLUTION DE LA DEVINETTE 37
Lors de la promenade autour du lac des Sablons nous pouvions admirer le cornouiller mâle (Cornus mas) en fleur. Une lectrice nous a parlé de prunes qu’on peut y manger en automne. Ces fruits rouges ovales du cornouiller mâle s’appellent des cornouilles. Ils ont en effet très bon goût. (Voir chronique botanique 35 : Au parc de Banjan)