Le Mans "entre cours et jardins", un écrin dans la ville

Ce week-end, pour la 11e année consécutive, la cité Plantagenêt ouvre ses «jardins secrets» à des milliers de passionnés de nature, de plantes et de vieilles pierres. Un rendez-vous à ne pas manquer !
Figaro2610
La découverte de la vieille ville du Mans est un enchantement, mâtiné d'incrédulité. Comment un tel joyau si admirablement restauré et mis en valeur, peut-il être à ce point méconnu alors qu'il se trouve à seulement une heure de Paris (en TGV)? Cernée par une antique muraille romaine du IVe siècle, la Cité Plantagenêt -ainsi nommée par l'ancien maire Jean-Claude Boulard (1943-2018) en l'honneur d'Henri II, père de Richard Coeur-de-Lion, né ici en 1133- semble se situer hors du temps. Comme si ses étroites rues pavées, ses maisons à colombages aux fenêtres Renaissance, ses vieilles portes cochères, avaient soudainement fait irruption dans notre présent. Et que Ronsard ou du Bellay, qui créèrent, ici la Pléiade, au mitan du XVIe siècle, allaient surgir au détour d'une ruelle.
 
Marc Mennessier