NOUVELLES DES JARDINS SECRETS (1) VISITE AU LOGIS DU MAîTRE TANNEUR

                                          
 
NJS 01-01
                                                                               Le logis du maître tanneur  
En venant du jardin de Gourdaine, j’ai pris le chemin qui longe la muraille gallo-romaine jusqu’au N°6 de la rue St-Hilaire. Sur la photo, c’est la première maison devant le rempart, près d’une tour et surplombée du spectaculaire l’hôtel de Vaux. Les propriétaires m’accueillent gentiment et m’emmènent par un long couloir dans le jardin.
NJS 01-02
  Les propriétaires    
Le logis du maître tanneur dispose d’un exceptionnel emplacement près de la tour des Ardents qui délimite une part du côté est de son jardin, tandis que la muraille enferme son côté sud ! Quelle merveille de vivre dans un endroit aussi chargé d’histoire : l’enceinte et ses tours datent du 3° siècle. Et ce n’est pas encore tout ! A l’intérieur du jardin, je découvre une 2ème tour qui est adossée  à la maison.
NJS 01-03
  La tour du Moyen- Âge  
Elle a tout de même un millier d’années de moins que l’enceinte et les tours gallo-romaines. Elle date du 13ème  siècle et abrite un escalier en colimaçon qui permet d’accéder aux étages de la maison. On me fait visiter cet escalier imposant qui, à deux différents endroits, conserve des traces de portes murées.  Ces portes témoignent qu’il y a eu d’autres accès avant cette maison du 15ème siècle. En effet, l’emplacement du logis du maître tanneur et tout son entourage faisait partie au Moyen- Âge du bourg des tanneurs. La grande majorité des habitations et locaux professionnels étaient construits en bois. Donc la tour d’escalier spacieux – liée à ces constructions par les dites portes- était un des rares bâtiments en pierre. Peut-elle avoir servi comme protection de la population dans des moments d’attaque ou de feu ? Nous ne pouvons que supposer. D’autres maisons devant le rempart possèdent de telles tours.
NJS 01-04
  La Charpente de la tour   

La charpente de la tour est bien conservé et frappe par son agencement : pour moi, elle évoque une croix rayonnante.
 
NJS 01-05
 Un jardin composé de pots    
Il n’y a qu’une dizaine de plantes enracinées dans le sol du jardin, entre elles un rosier, une glycine, un hydrangéa, la vigne vierge et j’en passe. Le sol de remblai ancestral ne permet pas de jardinage traditionnel. Les propriétaires ont tiré profit de cet inconvénient en installant plusieurs rangées de plantes en pot jusqu’au pied de la tour des Ardents. Le résultat est petit jardin très original. Les chaises longues très adaptées au climat manceau apportent des couleurs vives.
NJS 01-06
  Souvenirs et Créations   
Regardez attentivement la belle géométrie de la muraille gallo-romaine : vous y voyez toute sorte d’objets accrochés, souvenirs de voyage et de créations personnelles qui restent ici plus présents que dans un album photos ou sur une étagère !
 
NJS 01-07
  Mobile de coquillage          
Ici des coquillages ayant servis lors d’un mariage breton pour placer les invités à table.(Chaque coquillage porte un nom). Transformés en mobile et suspendus au jardin, ils évoquent par leur crissement au vent cet heureux événement.
 
NJS 01-08bis
  Drôles de fleurs                     
Sous la jolie glycine je découvre de drôles de fleurs : les carapaces d’araignées de mer ont été posées sur des tiges en fer ce qui leur permet une deuxième vie plus tranquille, les fougère leur servant de feuilles élégantes.
 

                          
NJS 01-10                               
La terrasse                                 
Entre la tour d’escalier et la grille (donnant sur le gazon devant la muraille) s’est blottie une terrasse qui permet de prendre les repas à l’extérieur et de passer de bons moments avec des amis.
 
NJS 01-11
  Quelle est cette plante qui doit fleurir pour le week-end ECEJ ?  
             
Je prends congé de mes hôtes et reste encore un moment devant la porte d’entrée au-dessus de laquelle est gravé un bas-relief représentant un agneau. On me dit que l’agneau est l’emblème des tanneurs.  Est-ce un signe chrétien représentant le Christ comme nous le trouvons à trois reprises à l’Abbaye de l’Epau? En quelque sorte oui, les gens était très croyants autrefois,  mais c’était aussi le blason de la corporation des tanneurs .
NJS 01-12
L’emblème des tanneurs