Chronique botanique N°11 : Le carré des plantes aromatiques à l'Arche de la Nature (suite)

GALIUM ODORATUM
CB 11-01C'est un magnifique couvre-sol pour des coins d'ombre de votre jardin. Il en existe aussi des variétés horticoles, mais la forme naturelle reste la plus gracieuse. Dans les  pays nordiques où on  connaissait peu la lavande autrefois, l'aspérule odorante fut séchée et mise dans de petits sachets pour embaumer le linge. Bien sûr, cette plante est bien plus discrète que la lavande, mais justement ainsi très agréable. Quand vous faites un voyage à Berlin pendant l'été, on vous propose une bière mélangée à de la limonade, la Berliner Weiße. Votre bière ou bien votre panaché vous est servi dans de très grands verres évasés et avec une paille : au parfum de la framboise, donc rouge. Mais vous pouvez également en choisir un panaché vert, parfumé au Waldmeister, très rafraîchissante. Waldmeister est le nom allemand de l'aspérule odorante qui décrit bien le lieu où on trouve cette plante le plus fréquemment dans la nature.
 
MELISSA OFFICINALIS
CB 11-02C'est une plante extrêmement vigoureuse et envahissante. Si on ne fait pas attention, elle se sème partout dans le jardin et devient ainsi une peste. Pour la dompter, il suffit d'en couper régulièrement les tiges avec les jeunes feuilles pour les sécher, puis utiliser en tisane. La laisser monter en graines lui fait perdre ses qualités aromatique et bienfaisantes. Elle est parmi les plantes qui apportent calme et sommeil. Quelques petites branches dans une tasse d'eau bouillante en font une excellente boisson. Il y aurait bien d'autres qualités à découvrir : ajouter une tisane au bain, frictionner avec une teinture les zones douloureuse, mettre de l'huile essentielle dans des bougies pour éloigner les moustique, etc.
 
ALLIUM FISTULOSUM
CB 11-03La ciboule est une plante vivace d'origine sibérienne. Déjà au 8°  siècle, elle est nommée dans un texte de Charlemagne, le Caputilaire de Villis , un décret pour réformer l'agriculture. Le souverain impose aux domaines royaux la culture d'une centaine d'arbres, arbustes et simples herbes, d'où encore aujourd'hui le nom de simples pour les aromatiques .La ciboule fait des touffes, ses feuilles sont creuses, la fleur composée est sphérique, la racine bulbeuse. Toutes les parties de la plante peuvent être mangées, mais en général, on se limite aux jeunes feuilles qu'on coupe au ras, exactement comme pour la ciboulette, pour agrémenter salades, soupes et omelettes. Le goût de la ciboule rappelle celui de l'oignon en plus fin cependant. Tiges et fleurs sont dures et moins goûteuses. La plante a des vertus médicinales : elle est antibactérienne, antiseptique et diurétique.
Et il peut arriver qu'elle soit seulement une plante décorative parmi d'autres comme en ce moment au square Robert-Triger dans la Cité Plantagenêt.
 
AMORACICA RUSTICANA
 
CB 11-04Le raifort possède de nombreuses qualités culinaires et médicinales. Par contre, il est difficile à conserver : afin d'en faire un condiment agréable pour accompagner un rôti, il faut râper la racine à la dernière minute. Les Allemands la dégustent surtout pour relever le goût de la carpe de Noël et de la St Sylvestre. Souvent consommée, la racine stimule la circulation.
Une infusion des feuilles de raifort peut être utilisée pour prévenir les maladies du pommier. Dans le potager, il renforce les autres légumes racines si on le plante assez près d'eux.
 
Voici un très petit nombre des bienfaits qu'apportent les plantes aromatiques. Il serait certainement très utile de réapprendre ces connaissances perdues.
 
Pour terminer notre promenade à l'Arche de la Nature, voici ma devinette N°10 :
 
CB 11D
Quel est cet arbre ou arbuste qui a été planté très fréquemment sur les chemins qui mènent à la ferme de la Prairie ?